Il aura fallu attendre de nombreuses années avant de voir une aventure solo sur grand écran du pire ennemi de Spider-Man. C’est désormais chose faite avec Venom, un film décoiffant avec pour acteur principal, le talentueux Tom Hardy. (Article en partenariat avec Fun Radio Lorraine)

Synopsis : Possédé par un symbiote qui agit de manière autonome, le journaliste Eddie Brock devient le protecteur létal Venom.

Le pari de faire un film sur les origines de Venom était risqué, puisque c’est au côté de Spider-man que l’alien c’est le plus souvent illustré. Les studios Marvel ayant racheté les droits à Sony pour les films Spider-Man , Sony Pictures a décidé de lancer de son côté le Spider-Verse, un univers basé sur le monde de Spider-Man avec entre autres les ennemies de l’homme araignée. Pour finaliser le tout, rien de mieux que d’engager Tom Hardy, acteur charismatique, pour incarner le symbiote venu de l’espace.

Après avoir brillamment incarné le méchant Bane au cinéma dans le dernier film de la trilogie Batman, c’est un Tom Hardy en roue libre que nous retrouvons ici. Avec des dialogues peu convaincants et un scénario très classique qui ne lui permettent pas d’exprimer tout son potentiel, nous ne pouvons qu’être déçu par sa prestation. C’est cependant grâce à un enchainement d’action et de rebondissements pour le moins explosif que l’acteur se démarque. Plus particulièrement sur les scènes où il se transforme, prêtant ainsi sa voix et son corps à Venom.

Pour la réalisation, Fleisher propose un film sombre et violent doté d’humours un peu bancal. Certains aimeront ce style peu commun, d’autres non. Pour le reste, Venom reste un blockbuster aux effets spéciaux impressionnant composé de scènes d’actions digne des grosses productions hollywoodiennes. Après deux heures d’aventure et une fin sans surprise, le film enchaine avec une scène post générique qui devrait en ravir certains. N’oubliez pas que Tom Hardy a signé pour une trilogie …