Il aura fallu attendre 14 ans avant de voir Pixar et son réalisateur Brad Bird nous proposer la suite de nos super-héros préférés. Une attente enfin terminé avec la sortie du film Les Indestructibles 2. Film explosif, ou réel déception ? voici notre avis.

Synopsis : Notre famille de super-héros préférée est de retour ! Cette fois c’est Hélène qui se retrouve sur le devant de la scène laissant à Bob le soin de mener à bien les mille et une missions de la vie quotidienne et de s’occuper de Violette, Flèche et de bébé Jack-Jack. C’est un changement de rythme difficile pour la famille d’autant que personne ne mesure réellement l’étendue des incroyables pouvoirs du petit dernier. Lorsqu’un nouvel ennemi fait surface, la famille et Frozone vont devoir s’allier comme jamais pour déjouer son plan machiavélique.

Le 4 juillet 2018 au cinéma.

En 2004 sortait au cinéma Les Indestructibles, le premier film d’animation de Brad Bird (Mission impossible : Protocole Fantôme) mais aussi le premier long-métrage du studio ayant des humains comme personnages principaux, une révolution à l’époque. Avec l’Oscar du meilleur film d’animation en 2005 et 630 millions de dollars au box-office, le film se finissait par l’attaque dans la ville d’un nouveau méchant : le démolisseur.

Avec une réelle envie de plaire aux fans du premier opus, le second volet commence donc avec ce fameux combat bourré d’action et rempli d’effets visuels très travaillés. Directement plongé dans le film grâce à de multiples rebondissements, il faudra cependant attendre les 20 premières minutes avant de voir le scénario se mettre en place.

Finit cette fois-ci Mr Indestructible au centre de l’écran puisque c’est Madame Elastigirl qui devra réaliser plusieurs missions afin de montrer au monde entier que les super-héros sont là pour aider le peuple. Pendant que Bob s’occupe des tâches quotidiennes de la famille (avec épuisement), le réalisateur Brad Bird nous offre des scènes d’action avec Elastigirl très jouissante, digne d’un grand film d’espionnage. Certaines scènes, très sombres parfois, amènent une qualité inégalable pour un film d’animation. Chose assez étrange d’ailleurs, nous pouvons nous poser la question si l’on regarde réellement un film destiné aux enfants. Il faut dire que Brad Bird est très fort pour mettre en avant ses personnages dans des situations difficiles à gérer et c’est ce qui différencie réellement son oeuvre à celui d’autres films d’animation.

En parlant de qualité, les scènes avec la famille ne sont pas non plus en reste puisque, sans trop spoiler, le petit dernier, Jack-Jack, tient une place importante, amenant ainsi avec lui, une multitude de scènes drôles et attachantes. Après 14 ans, les évolutions graphiques, techniques et scénaristiques ont aussi changé et montrent que Pixar a franchi un nouveau cap. Finit donc le méchant « Syndrome » peu convaincant du premier opus mais place à l’hypnotiseur, un nouveau vilain très malin qui vous donnera la chair de poule. Il faudra d’ailleurs plusieurs super-héros pour aider notre famille à le vaincre, mais ça, on vous laissera le découvrir par vous-mêmes.