Le 13 décembre 2017 marquera surement les mémoires puisque l’un des films les plus attendus de la galaxie, Star Wars : Les Derniers Jedi, sort enfin sur grand écran. Après un épisode sept qui avait divisé les fans, ce Star Wars était attendu au tournant. Film parfait ou désillusion, Cervosgeek fait le point en vous livrant une critique garantie sans spoiler.

Il aura fallu attendre deux ans afin de savoir si Luke Skywalker allait oui ou non accepter le sabre laser que lui tendait Rey à la fin du Réveil de la Force. Pourtant, c’est avec une tout autre ambiance que ce nouveau volet commence. Réalisé cette fois-ci par Rian Johnson (Looper), le réalisateur transmet tout son savoir-faire pour nous dévoiler un film très différent du septième volet.

Pour commencer, nous sentons que l’histoire a été travaillé sur trois épisodes. Sans trop en dévoiler, ce chapitre suit très bien la narration construite autour des personnages de la nouvelle génération. Dans cet épisode, le réalisateur a su amener un côté novateur en mettant en scène plusieurs arcs narratifs où nous pouvons découvrir l’histoire de Rey au côté de Luke Skywalker, Finn et Rose (nouveau personnage) dans une mission explosive ainsi que Poe Dameron en défenseur éternelle des rebelles.

Après 30 ans, Mark Hamil retrouve enfin son célèbre rôle de Jedi et même si l’on avait certaines appréhensions, son personnage est très bien maîtrisé passant de l’émotion au badass en toute simplicité. Son duo avec Rey (Daisy Ridley) est une belle réussite, même si nous aurions aimé en voir un peu plus. Concernant le grand méchant du film, à savoir le suprême leader Snoke (incarné par Andy Serkis), celui-ci nous délivre une prestation quasi parfaite, amenant ce côté très sombre que l’on pouvait retrouver à l’époque avec le funeste Dark Vador. Avec un jeu d’acteur qui fait froid dans le dos et un scénario bien ficelé, nous pouvons enfin voir, en vrai, le maitre de Kylo Ren.

Alors, certes, il est difficile de s’exprimer sans spoiler l’histoire, mais ce nouveau volet se démarque réellement de son prédécesseur avec des revirements inattendus, des surprises astucieuses et de l’action à tout va. Nous avons également apprécié la dernière apparition de Carrie Fisher qui livre ici une interprétation parfaite de la princesse Leia. Concernant la durée (2h30), le film souffre de quelques petites longueurs, mais qui se font vite oublier par un final grandiose aux multiples surprises et dans l’ensemble, c’est une belle réussite malgré l’humour à la sauce Disney, qui peut faire passer le film, à certaines scènes clés, pour une simple comédie américaine.